Qu’est-ce que l’agriculture biodynamique?

Le vivant et ses implications en agriculture, ou comment définir la Biodynamie

Parmi les caractéristiques propres au vivant, on peut en retenir 7 principales :

-une forme caractéristique indépendante de la matière,
- une structure propre,
- des échanges avec le milieu
- une mobilité externe ou/et interne,
- une faculté de déplacement volontaire par rapport au milieu(plantes grimpantes)
- une faculté de reproduction,
- une longévité caractéristique de chaque espèce,
- un conscience sous diverses formes ;

La forme propre à chaque individu est une des caractéristiques la plus complexe. En effet, cette forme est fixe malgré un turn-over de la matière : en 6 mois toutes les molécules constitutives d’un être humain sont différentes, pourtant il reste le même. On a beaucoup réfléchit à cette propriété, en imaginant des champs de force de qualité spécifique préexistant à l’individu. Le plus intéressant est pour nous l’application possible de cette propriété.
D’abord l’étude de cette forme doit fournir plus qu’un simple outil de reconnaissance puisque c’est une propriété fondamentale du vivant : on ne l’étudiera pas seulement comme on étudie un minéral mais plus comme un moyen de percer le secret de l’individualité de chaque organisme vivant.
Par exemple, il existe milles organes différents de locomotion, mais chaque organe révèle autre chose que seulement une manière de se mouvoir: c’est un choix harmonieux choisi par un être donné.
La forme révèle donc bien un « fondamental » de l’individu, l’observation est ainsi une porte d’entrée vers la profonde compréhension du vivant.

L’observation est la voie royale de compréhension des qualités intimes de chaque organisme vivant particulier. C’est la démarche proposée par GOETHE, inspirateur de R. STEINER, et appliquée en biodynamie.
Le propre du vivant est l’aptitude à dissiper l’énergie qui le traverse en permanence, à sa manière. Cette énergie vient de son aliment mais également de tout le système complexe de relation qui existent avec son environnement(soleil, eau, relations avec les autres espèces de l’environnement, émotions ..). Il se crée un équilibre dynamique sans cesse remis en cause par l’information émanent de l’extérieure et de l’intérieure de l’individu. Cette capacité d’adaptation à l’environnement est le miracle de l’équilibre du vivant : garder une forme cohérente typique de l’espèce tout en conservant un développement permanent.
Le développement est pourtant à la fois une croissance et une modification de la structure de l’individu ! Chez les végétaux ce développement est permanent, chez les animaux si la croissance semble s’arrêter avec la puberté, le développement n’est jamais terminé pour autant.
La forme est donc aussi quelque part la forme particulière que l’espèce considérée a choisi pour dissiper l’énergie qui la traverse, cette forme particulière est sa manière a elle de transformer l’énergie reçue en une énergie qui a ses qualités propres. Ces qualités ont des interférences avec le milieu et l’homme bien entendu : on ne dort pas sous un noyer au risque d’attraper froid ! et si les plantes peuvent soigner c’est parce qu’elles véhiculent une énergie qui fait écho à l’énergie spécifique du malade à un moment donné.

L’application agricole de cette vision est multiple :

- choix des cultures associées, des engrais verts,
- rotations des cultures,
- liens qualités des sols-choix des espèces cultivées,
- choix d’une fertilisation adaptée,
- adaptation des plantes au milieux difficiles,
- utilisations de plantes phytosanitaires,
- mise en harmonie des plantes avec le milieu.

Ainsi, l’agriculteur éleveur peut orienter les fruits de son activité en soignant l’environnement des cultures et des animaux. Le propos de l’agro-écologie est de travailler sur les conditions environnementales. Le propos de l’agriculture biodynamique est de travailler sur l’échange d’énergie avec le milieu extérieur, le cosmos.

La dégradation des techniques agricoles depuis l’entre-guerre par l’utilisation des engrais et des phytosanitaires rend nécessaire la mise en place d’une agriculture qui redonne aux plantes et donc aux animaux une santé équilibrée(non liée aux protections chimiques). Cette forme d’agriculture s’appuie sur l’utilisation judicieuse de préparats indiqués par R.STEINER au début du 20ème siècle.

Au sujet des préparats biodynamiques

La Biodynamie s’appuie sur l’utilisation de préparats dont l’objet est de renforcer la vitalité des plantes et des animaux d’une ferme. Il s’agit à travers ces préparats d’augmenter l’influence des énergies du système solaire à travers les particularités de chaque planète, grâce au pouvoir de plantes spécifiques et d’organes animaux. Chacun des préparats utilisé est le véhicule privilégié d’une énergie, liée à une fonction principale d’un organisme vivant. Le tableau ci-dessous indique la fonction attaché traditionnellement à chaque planète, en correspondance avec un préparat utilisé en biodynamie.

lune mercure vénus soleil mars jupiter saturne
protection communication mise en harmonie unification conquète assimilation limitation

Les préparations 500 et 501

Il s’agit de renforcer l’influence du soleil ; soleil d’été par la silice de corne 501, soleil d’hiver par la bouse de corne 500.
La corne est l’organe lune où la silice est très présente, elle renvoie les forces infrasolaires..

- Dans la corne remplie de bouse agissent les planètes infrasolaires : lune, mercure et venus, vivifiées pendant l’hiver par la terre environnante, car la bouse provient de l’organe où ces forces sont le plus présentes : agit sur la germination, le développement des racines et la croissance. La 500 favorise l’humus et la structure du sol C’est en lien avec le Calcium et la Potasse.
La 500 favorise donc les forces terrestres de la matière.
- Alors que la silice utilisée dans la 501 apporte l’influence des planètes extérieurs : mars, jupiter et saturne, qui donnent la sensibilité et la matière aux plantes : structure et forces nutritives : la croissance est inhibée, il y a dépôt de substances.
La 501 augmente l’action des forces cosmiques, de la lumière et de la chaleur.

La 500 est utilisée au sol en pulvérisation à basse pression, en fin d’après-midi, à 100 g /ha(90 à 200 g/ha selon les cas) dans 50 l d’eau maximum, après dynamisation pendant 1 h. On l’emploi 2/3 fois au printemps et 1 fois à l’automne, en alternant avec la 501.
La 501 est utilisée en pulvérisation fine à très haute pression avant 8 h du matin, dirigée vers le haut au-dessus du feuillage, à 2-9 g/ha,. 2/3 fois au printemps et 1 fois à l’automne ou dans l’été, mais particulièrement en période humide. S’utilise sur des plantes déjà développées, 4-5 feuilles, jamais à la floraison, une dernière fois à la maturité des fruits, favorise le sucre.

La 502 : Achilléemillefeuille

Il s’agit des forces de Vénus, avec une influence lunaire. Vénus a besoin de la lune pour accomplir pleinement son rôle d’ouverture, d’écoute et complémentarité à Mars. Dans l’Achillée, la Silice montre sa marque dans la tige, avec une pointe de violet lié à Saturne. Comme le bois de Cerf qui est lune et saturne. L’achillée renforce l’astral, elle est en lien avec le Soufre et la Potasse. Ce qui fait que l’Achillée est difficile à saisir c’est sans doute le lien intime de Mars suggéré dans la tige dressé qui féconde Vénus ! la vessie est l’organe proche de vénus, aboutissement des reins.
La 502 est utilisée au compost ou dans la bouse de corne (500) préparée.

La 503 : Camomille

Il s’agit des forces de Mercure, qui s’adapte aux réalités terrestres en changeant de forme, en commerçant avec le monde. Les intestins c’est l’organe qui lie l’intérieur et l’extérieure. Le Camomille dynamise l’étherique qui s ‘équilibre ainsi avec l’astral. Elle met en route l’excrétion,elle maitrise l ‘astral.
La 503 est utilisée au compost ou dans la bouse de corne (500) préparée.
En tisane, utilisée contre le mildiou, 10 g sèche/3,5 l en tisane puis 35l/ha

La 504 : l’ortie

Il s’agit de Mars, la force éthérique en action, la maîtrise, le Fer. L’azote ne peut s’échapper, les fermentations sont maîtrisées. C’est la maîtrise du soufre par le Calcium et Potassium. C’est la seule plante utilisée telle quel sans organe animal.
La 504 est utilisée au compost ou dans la bouse de corne (500) préparée.
L’ortie s’utilise aussi en pulvérisation sur le feuillage en tisane ou purin :
- en purin elle favorise l’éthérique des plantes faibles, s’utilise dilué à 5% sur feuillage ou 10% sur le sol ; on remplit un contener en bois ou poterie avec des orties fraîches puis on remplit d’eau, on laisse macérer 10 jours, jusqu’à un mois.

- en tisane elle régularise la croissance, favorise la résistance contre les champignons comme le mildiou, on met 100g d’ortie sèches pour 5 litres d’eau ou 1Kg fraîches, porter à ébulition, laisser infuser 10-20 mn, puis diluer dans 50 l /ha

La 505 : L’écorce de Chêne

Le chêne est l’arbre intermédiaire entre la terre et le ciel où l’éthérique est maîtrisé par l’astral. Chaque fois que l’étherique est trop puissant, les parasites se développent. Là, le calcium du végétal permet à l’astral de maîtriser cet étherique, de l’assourdir. Ainsi, le chêne peut agir contre le parasitisme des animaux. L’écorce c’est 78% de Ca. Le chêne contient beaucoup de parasites animaux, particulièrement les hyménoptères qui font des galles où le Calcium est concentré. Le crâne est utilisé pour recevoir l’écorce dans la préparation. C’est l’organe de finalité de l’action lune incarnée dans le système nerveux qui est la peau. La lune est la division cellulaire qui s’arrête par la peau. Croissance et différenciation des tissus.
La 505 est utilisée au compost ou dans la bouse de corne (500) préparée.
En décoction, elle permet de lutter contre les champignons des plantes ; 50 g d’écorce pilée dans 3,5 l d’eau décocté pendant 20 mn, puis dilué dans 35l /ha

La 506 : le Pissenlit

A travers le pissenlit, ce sont les forces de Jupiter qui agissent. Il s’agit de tout ce qui donne des formes et modèle, c’est aussi Jupiter qui donne le lait et les arômes des plantes. Ici, c’est Jupiter conduit par la Silice du Pissenlit qui agit pour modeler les graines en étoile. On utilise le mésentère de bovin qui est une membrane interne qui enveloppe tout les organes du métabolisme. C’est une des seules membranes qui créé un sac interne plein.
La 506 est utilisée au compost ou dans la bouse de corne (500) préparée. Les fleurs peuvent aussi être utilisée en pulvérisation foliaires pour favoriser le fruit.

La 507 : la Valériane

Ce sont ici les forces de Saturne utilisées sans organe en jus dilué sur le compost qui agissent. Saturne représente les forces d’incarnation qui conduisent le moi grâce au Phosphore. Chez l’homme on voit Saturne dans la formation du squelette et une deuxième fois dans le sang qui est créé dans la moelle épinière et détruit dans la rate qui est l’organe de saturne : incarnation et destinée/carma par le sang. La Valériane réchauffe, enveloppe le compost en maîtrisant l’astral par le moi, comme l’éthérique est maîtrisé par l’astral grâce au chêne.
La 507 est utilisée au compost en fine pulvérisation, ou dans la bouse de corne (500) préparée.
La valériane est aussi utilisée en macération dans de l’eau tiède, pendant 1 heure, puis pulvérisée le soir en période de risque de gel, une goutte /l d’eau.

La silice conduit les forces des planètes extra-solaire : Saturne, Jupiter et Mars, c’est à dire la lumière, la chaleur.
On utilise la prêle des champs directement pour renforcer ce pôle dans les plantes cultivées, on lutte ainsi contre les maladies cryptogamiques., particulièrement le mildiou : on utilise 100 g/ha de plante sèche dans 5 litres d’eau décocté 40 mn, puis dilué à 10% dans 50 l/ha au sol ou sur les plantes. Ne pas trop l’uiliser au sol qui a besoin de ses champignons.

Le calcium conduit les forces des planètes internes au système solaire : lune, vénus et Mercure. Il favorise la densification, le squelette, la matière minérale .

Si et Ca sont deux forces opposées donc complémentaires.

Notes complémentaires sur les pulvérisations:

  • L’eau

On utilise de préférence de l’eau de pluie, en veillant à utiliser de l’eau qui n’ a pas lavé le toit après une période sèche.

  • Le matériel de dynamisation

On utilise des fûts en bois propre, ou des seaux en émail, cuivre ou zinc. Eviter tout ce qui rouille ou les plastiques.
Dynamisation :
1 h exactement pour les préparas ou 20 mn pour la prêle, on utilise les pulvérisation dans l’heure qui suit la dynamisation.
Pulvérisation.
Le matériel utilisé ne doit pas servir à autre chose.

Plante ou prépara Planète élément Effet complémentaire sur
500 Soleil d’hiver Calcium et potassium Sol
501 Soleil d’été Silice Plante
Achillée millefeuille Vénus Soufre et potasse
Camomille 503 Mercure Soufre,Calcium et potassium Champignons
Ortie 504 Mars Fer et Azote Azote/champignons
Ecorce de chêne 505 Lune Calcium Champignons
Pissenlit 506 Jupiter Silice Champignons
Valériane 507 Saturne Phosphore Floraison et graines
Prêle Saturne Silice Champignons

Se former à la biodynamie

Prométerre propose des stages de formation professionnelle à la biodynamie. Ces stages se déroulent sur 2 jours dans différentes régions de France :stage introduction à la biodynamie 17

Contactez-nous pour plus de renseignements !